Camping France : le camping sauvage

Que ce soit pour son côté aventurier, ou pour cause de période de vaches maigres, le camping sauvage demeure une alternative au camping France traditionnel pour certains. Contrairement à la croyance générale, ce n’est pas interdit en France : la législation est à mi-chemin entre l’interdiction totale (à l’instar de la Grande-Bretagne) et la libre pratique (comme en Suède). Il est cependant nécessaire de parer à quelques éventualités et de suivre quelques règles pour pratiquer cette alternative au camping France traditionnel.

Camping France : le camping sauvage, oui, mais pas n’importe où

Le camping sauvage en France peut s’effectuer sous quelques conditions : le premier coin de verdure venu n’est pas votre prochain campement pour la nuit !
Tout d’abord, vous avez la possibilité de choisir un terrain privé, à condition d’avoir reçu l’accord du propriétaire : si le propriétaire vous surprend en train de faire du camping France sur son terrain sans son accord, et qu’il décide de porter plainte, vous encourez jusqu’à 1 500 euros d’amende.
Vous pouvez également décider de faire du camping sauvage en France sur le domaine public, si aucune interdiction n’est en vigueur (généralement indiquée par un panneau, mais le plus sûr reste de vérifier les informations directement auprès de la mairie).

Camping France : camping sauvage et bivouac, deux concepts différents

Il est important de différencier deux concepts dans le camping France alternatif : le bivouac et le camping sauvage. Le bivouac consiste à s’implanter dans un endroit pour une seule nuit, du coucher au lever du soleil, avec un campement « léger » (une tente par exemple).
Le camping sauvage France se définit à partir du moment où les personnes ont un véhicule et restent plusieurs nuits dans un même endroit.
Ainsi, certains lieux publics autorisent le bivouac mais pas le camping sauvage, à l’instar des parcs nationaux et de certains parcs naturels régionaux.
En règle générale, évitez les espaces boisés à conserver, les routes et chemins, les points de captage d’eau potable (200 mètres autour), les sites « zones de protection du patrimoine de la nature et des sites » et les monuments historiques (500 mètres autour).


'Camping France : le camping sauvage' a 3 commentaires

  1. 1 août 2014 @ 15 h 38 min Camping en France : les campings associatifs Actus campings

    […] de partage au centre de leur séjour dans un camping en France, alternative plus encadrée que le camping sauvage dont nous vous avons déjà parlé. Les tarifs sont également très avantageux, puisque, outre […]

    Reply

  2. 30 septembre 2014 @ 11 h 54 min Astuce Camping : ces gadgets qui vous changent la vie Actus campings

    […] coupé de ses petites habitudes du quotidien… Pourtant il y a camping et camping ! Faire du camping sauvage ou profiter d’un mobil-home tout équipé dans un resort 5 étoiles ne vous fera pas passer les […]

    Reply

  3. 19 octobre 2014 @ 11 h 30 min Gadget camping : on a pensé à vous ! Actus campings

    […] Çapeut être un bon concept de glamping à proposer, ou alors à embarquer pour un week-end en camping sauvage (sauf en cas de somnambulisme avéré !). Attention, c’est un gadget camping qui reste un peu […]

    Reply


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Guide-camping-vacances 2016